L’optimisation des moteurs de recherche s’applique aussi bien aux pages web classiques qu’aux fichiers PDF. Pensez-y un instant : combien de fois, peut-être sans y prêter attention, avez-vous cliqué sur l’un des liens suggérés par Google ouvrant, au lieu d’un site web, un fichier pdf ? Cela se produit de plus en plus souvent et la raison en est simple : GoogleBot, l’araignée web de Google (et avec elle d’autres araignées d’autres moteurs de recherche) est capable non seulement de « lire » le contenu d’un fichier PDF – évidemment s’il n’est pas protégé par un mot de passe !!! – mais aussi de déchiffrer des éléments tels que le titre, la description (appelée aussi sujet dans ce cas) et les éventuels mots clés. Pour positionner un fichier pdf sur Google, il est donc utile de connaître quelques astuces. Lesquelles ? Lisez cet article et vous le saurez !

Règle numéro 1 : se doter d’un programme pour gérer le pdf

Le pdf étant un format « immuable » par excellence, l’étape la plus difficile pour son positionnement est peut-être la première : interagir avec lui ! Parmi les innombrables propositions sur le net, on pense en avoir trouvé une qui répond partiellement à nos besoins. Les problèmes en amont, en fait, sont au nombre de deux :

  • A) Adobe Reader (ce petit programme qu’Adobe distribue gratuitement pour lire les pdf et que vous avez probablement déjà quelque part dans votre ordinateur) vous permet de simplement lire un fichier pdf, avec des interactions minimales inutiles pour le positionnement seo.
  • B) Adobe Acrobat Pro X (ce gros programme que Adobe distribue contre paiement ou en version d’essai pendant 30 jours) vous permet de faire tout ce que vous voulez avec votre pdf, mais si vous ne voulez pas payer 500 euros pour l’acheter… après l’essai de 30 jours, vous êtes de retour à la case départ !

L’alternative existe et s’appelle PDFill. Avec cet outil gratuit, vous pouvez contourner le problème de l’achat d’Acrobat Pro X ou pire, commencer à programmer avec des logiciels comme Ghostscript, Evince, Gnu Pdf etc. (d’ailleurs, si vous ne savez pas déjà programmer, le jeu n’en vaut pas la chandelle). Une fois installé, vous aurez trois programmes sur votre bureau : PDFill Editor, PDFill Tools et PDFill Writer, ce qui vous amène à la deuxième règle.

Règle numéro 2 : optimiser les champs du fichier pdf

Parmi les trois « sous-programmes » de la PDFill, celui qui Vous intéresse est « Outils ». Grâce à PDFill Tools, vous êtes en mesure de définir les champs Titre, Sujet et Mot-clé de tout fichier PDF. Comment ? Vous ouvrez le programme, choisissez l’option 13 (ajouter des informations pdf) et remplissez les champs en question.

Le plus maintenant est de chercher le bon compromis entre les mots-clés (et là revient l’outil Keyword d’Adwords, certainement utile), en se rappelant que :

Pour prendre un exemple concret, si vous voulez optimiser ce billet pour le web sous forme de fichier pdf, vous pourriez écrire comme titre « optimiser un fichier pdf », comme sujet « toutes les règles pour optimiser et positionner sur Google et sur le web un fichier pdf » et comme mot clé « optimiser pdf, seo pdf, optimiser fichier pdf », en n’oubliant pas de séparer ces derniers par une virgule.

Règle numéro 3 : toujours agir en amont du problème

Si l’on admet qu’il vaut la peine d’investir un peu de temps dans le positionnement d’un fichier pdf (voir conclusion), la question se pose de savoir s’il n’existe pas des moyens plus courts d’aller à l’essentiel. La réponse est oui : il suffit d’agir en amont. Les éditeurs de texte à partir desquels un fichier pdf est généralement créé (Open Office plutôt que Microsoft Word, pour ne citer que les plus connus) offrent la possibilité, sous Fichier>Propriétés>Description, de fournir à notre fichier les mêmes informations ajoutées alternativement avec PDFill, informations qui seront ensuite transférées automatiquement lors de l’exportation en pdf.

La solution idéale, si le fichier pdf doit encore être créé, est alors de ne pas oublier d’insérer ces informations. Toutefois, même si le fichier pdf existe déjà, vous pouvez toujours le reconvertir en word (en utilisant cet outil gratuit, par exemple), puis insérer les informations manquantes (et peut-être en profiter pour l’optimiser du point de vue du contenu) et enfin l’exporter à nouveau en pdf. La dernière étape consiste évidemment à le mettre en ligne.

Conclusions sur le référencement pour les PDF

Vous avez vu comment optimiser un fichier pdf pour Google et les moteurs de recherche en général. Les suggestions décrites jusqu’à présent doivent toutefois être accompagnées d’une optimisation du contenu du fichier pdf (c’est-à-dire de la future page web), car sans cela, vous n’irez nulle part. Pour comprendre, un fichier PDF contenant uniquement des images sera très difficile à positionner, même si le titre, la description et le mot clé sont correctement définis.

En supposant que le contenu soit bon aussi… est-ce que ça vaut le coup ? Absolument ! Mettre en ligne un pdf sans l’optimiser, c’est perdre une occasion d’avoir une page supplémentaire indexée sur Google. Un peu à l’image de ce qui se passe avec les images, qui sont souvent mises en ligne sans aucune description (ce qui les rend inexistantes pour les moteurs de recherche), les fichiers pdf se retrouvent trop souvent en troisième ou quatrième page alors qu’ils pourraient très bien gagner des places et même atteindre la première.

Notre conseil est de consacrer la plus grande attention au positionnement d’un pdf, surtout maintenant que Google a introduit des innovations majeures telles que les mises à jour Caffeine et Panda, et d’autant plus que dans les années à venir, à un rythme rapide, les textes, articles, guides, manuels, etc. devraient augmenter de façon exponentielle.

N.B. Au cas où la version standard et la version pdf de la même page se retrouveraient en ligne, ne vous inquiétez pas ! Théoriquement, le moteur de recherche est capable de reconnaître la nature différente des deux pages et de renvoyer l’une, l’autre ou les deux dans les résultats sans pénaliser le site de référence.